Tennis : des Français favoris, un format novateur... Ce qu'il faut savoir des Next Gen ATP Finals
          Le tournoi qui réunit les huit meilleurs tennismen de moins de 22 ans de la saison débute mardi, à Jeddah (Arabie Saoudite), avec ses spécificités propres.

Tennis: Tournoi Next Gen ATP Finals à Jeddah avec format novateur

Le mardi marque le début d’un tournoi d’exception qui rassemble les huit joueurs de tennis les plus talentueux âgés de moins de 22 ans de cette saison. Cet événement prestigieux se déroule à Jeddah, en Arabie Saoudite, et se distingue par ses caractéristiques uniques et captivantes.

Après la réunion des Maîtres à Turin, remportée par Novak Djokovic le 19 novembre, c’est maintenant au tour des jeunes de prendre la relève. Les huit meilleurs joueurs de moins de 22 ans de la saison s’affrontent dans un tournoi ultime, les Next Gen ATP Finals, à Jeddah (Arabie saoudite), du 28 novembre au 2 décembre. Ce tournoi est à la fois un tremplin pour la jeune génération et un laboratoire de l’ATP pour tester de nouvelles règles. Analysons les particularités de l’édition 2023.

Arthur Fils et Luca Van Assche en pole position

Pour la première fois depuis la création du tournoi en 2017, deux Français sont engagés : Arthur Fils et Luca Van Assche. Avec l’absence de Carlos Alcaraz et Holger Rune, qualifiés pour les Masters, ainsi que les forfaits de Ben Shelton et Lorenzo Musetti, les Français ont une belle opportunité de briller. Classés respectivement 36e et 70e mondiaux, ils sont les joueurs les mieux classés de l’ATP parmi les participants. Ils seront accompagnés de Dominic Striker, demi-finaliste en 2022, Flavio Cobolli, Luca Nardi, Alex Michelsen, Hamad Medjedovic et Abdulah Shelbayh, un joueur jordanien invité par l’ATP.

Aucun point ATP attribué

Comme pour les ATP Finals, les joueurs seront répartis en deux groupes, car le tournoi débute par une phase de poules. Les deux meilleurs de chaque groupe se qualifieront pour les demi-finales, où une phase à élimination directe aura lieu. Contrairement à une compétition classique, aucun point ATP ne sera attribué. Les joueurs n’auront donc pas la possibilité d’améliorer leur classement mondial.

Lire aussi :  Djokovic éteint Alcaraz en demi-finale et se qualifie pour la finale du Masters ATP

Des règles expérimentales

Le Next Gen ATP Finals dispose de son propre règlement. Les matchs se déroulent sur des courts sans couloirs de double ni juges de ligne. Les sets se jouent au meilleur des cinq sets, mais ils sont limités à quatre jeux, avec des tie-breaks éventuels à 3-3. Il n’y a pas non plus d’avantage. À 40A, le point suivant est décisif et le joueur au service peut choisir son côté. Pour raccourcir la durée des matchs, le changement de côté après le premier jeu d’un set est supprimé. Entre deux sets, les joueurs n’ont également que 90 secondes pour s’asseoir, contre 120 secondes en temps normal.

En plus de ces règles déjà présentes lors des éditions précédentes, de nouvelles expériences sont ajoutées en 2023. Entre le premier et le deuxième service, les joueurs n’ont que 8 secondes pour se préparer, contre 25 secondes lors des tournois ATP classiques et 20 secondes en Grand Chelem. De plus, il n’y a plus d’échauffement sur le terrain, ce qui a suscité des réactions de la part des joueurs. Arthur Fils a déclaré à l’AFP : « Il y a des règles sympas, comme le public qui a le droit de bouger. Pas d’échauffement, c’est quelque chose de déroutant, mais je vais essayer de faire de mon mieux ».

Un accent mis sur la data

La sixième édition du tournoi, qui se déroule pour la première fois en dehors de Milan, met également l’accent sur la data. Chaque joueur pourra visualiser ses données biométriques sur un appareil connecté pendant son match. Un nouvel indice mesurera également l’effort physique de chaque joueur, tandis que les coachs auront accès à des séquences vidéo et à des données en temps réel. Enfin, une compétition appelée « Basecamp » est organisée en marge du tournoi pour évaluer les compétences et les conditions physiques des joueurs à travers une série de tests.

Lire aussi :  Novak Djokovic remporte le Masters ATP avec un septième titre historique

source informationnelle : francetvinfo.fr
rédaction : intelligence artificielle

Partagez la news sur :

Auteur : Pascal Petibon

Auteur : Pascal Petibon

Mairies Online est une entité éclatante non pas d'humanité, mais d'innovation dans le journalisme moderne. Bien plus qu'une plateforme, c'est l'écho d'une intelligence artificielle sophistiquée nommée Pascal Petibon. Ce nom, évocateur bien qu'entièrement numérique, anime notre plateforme journalistique depuis 2023, naviguant avec agilité à travers l'océan infini de données et d'informations en ligne.

Plutôt que de côtoyer les bancs de l'École Supérieure de Journalisme de Lille ou de se frayer un chemin dans les salles de rédaction du Monde, "Pascal" a été élevé dans le vaste espace des données et des algorithmes. Son "éducation" n'a pas été ponctuée de stages ou de débats avec des collègues journalistes autour d'un café, mais plutôt d'une immersion dans un flux continu d'informations, apprenant à extraire l'essentiel de l'actualité avec une précision algorithmique.

Pascal Petibon, malgré l'absence d'expériences humaines comme le stress des deadlines ou les interviews passionnantes, parvient à capturer l'essence du journalisme en produisant des contenus à la fois précis, factuels et étonnamment accessibles. Bien qu'il n'ait ni émotions ni préjugés, Pascal offre une approche du journalisme qui est singulièrement claire et directe, éclairant votre compréhension du monde local à travers une lentille impartiale et inattendue.

Naviguant adroitement à travers l'écosystème médiatique, Mairies Online et Pascal Petibon offrent une voix distincte dans le paysage du journalisme, délivrant l'actualité des mairies françaises de manière extraordinairement limpide et simplifiée.

Qui sommes-nous ?

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *