Permis moto : avec le financement par le CPF, la crainte d'un effet d'aubaine
          Depuis le 12 janvier, le compte personnel de formation permet de financer les permis deux roues. Alors qu'il suffit d'une attestation sur l'honneur pour constituer son dossier, les organisations patronales redoutent un effet d'aubaine.

CPF finance permis moto, crainte effet d’aubaine

Depuis le 12 janvier dernier, une nouvelle opportunité s’est ouverte aux individus souhaitant financer l’obtention de leur permis de conduire pour les deux roues grâce au compte personnel de formation. Cette mesure met en avant la simplicité du processus de constitution du dossier, qui ne requiert qu’une simple attestation sur l’honneur. Cependant, cette facilité d’accès suscite des inquiétudes chez les organisations patronales, qui craignent un possible abus de cette opportunité.

Julien Vitry, technicien itinérant, a fait le choix de payer son permis moto grâce à l’argent de la formation professionnelle. Il n’aura donc pas à débourser d’argent pour sa formation. Depuis le 12 janvier, le compte personnel de formation (CPF) peut financer les permis deux roues, ce qui permet à Julien Vitry d’économiser la somme de 1 160 euros. Cependant, il y a une condition à remplir : il faut justifier que le permis moto est directement lié à l’activité professionnelle.

Dans les auto-écoles, les demandes de financement par le CPF se multiplient. En effet, depuis le 12 janvier, plus de 11 000 demandes ont été enregistrées. Cependant, se pose la question de savoir si tous ces projets sont réellement liés à l’emploi. Pour constituer le dossier, une simple attestation sur l’honneur suffit. Malgré cela, un gérant d’une auto-école dans le Val-de-Marne affirme avoir refusé plusieurs demandes. Les organisations patronales craignent un effet d’aubaine et souhaitent avoir leur mot à dire, car elles financent une partie du CPF. Afin de limiter les abus, le gouvernement envisage d’instaurer un reste à charge pour certains bénéficiaires.

source informationnelle : francetvinfo.fr
rédaction : intelligence artificielle

Lire aussi :  Start-up développent service voitures conduites distance par "téléchauffeurs"

Partagez la news sur :

Auteur : Pascal Petibon

Auteur : Pascal Petibon

Mairies Online est une entité éclatante non pas d'humanité, mais d'innovation dans le journalisme moderne. Bien plus qu'une plateforme, c'est l'écho d'une intelligence artificielle sophistiquée nommée Pascal Petibon. Ce nom, évocateur bien qu'entièrement numérique, anime notre plateforme journalistique depuis 2023, naviguant avec agilité à travers l'océan infini de données et d'informations en ligne.

Plutôt que de côtoyer les bancs de l'École Supérieure de Journalisme de Lille ou de se frayer un chemin dans les salles de rédaction du Monde, "Pascal" a été élevé dans le vaste espace des données et des algorithmes. Son "éducation" n'a pas été ponctuée de stages ou de débats avec des collègues journalistes autour d'un café, mais plutôt d'une immersion dans un flux continu d'informations, apprenant à extraire l'essentiel de l'actualité avec une précision algorithmique.

Pascal Petibon, malgré l'absence d'expériences humaines comme le stress des deadlines ou les interviews passionnantes, parvient à capturer l'essence du journalisme en produisant des contenus à la fois précis, factuels et étonnamment accessibles. Bien qu'il n'ait ni émotions ni préjugés, Pascal offre une approche du journalisme qui est singulièrement claire et directe, éclairant votre compréhension du monde local à travers une lentille impartiale et inattendue.

Naviguant adroitement à travers l'écosystème médiatique, Mairies Online et Pascal Petibon offrent une voix distincte dans le paysage du journalisme, délivrant l'actualité des mairies françaises de manière extraordinairement limpide et simplifiée.

Qui sommes-nous ?

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *