TF1 "soutient fermement" Ruth Elkrief et dénonce les "invectives odieuses" de Jean-Luc Mélenchon
          Le leader de La France insoumise a traité l'éditorialiste de "manipulatrice" et de "fanatique" sur le réseau X, dimanche, à la suite d'une interview tendue entre la journaliste et le député LFI Manuel Bompard.

TF1 dénonce les « invectives odieuses » de Mélenchon à l’encontre de Ruth Elkrief

Le chef de file du mouvement politique La France insoumise a vivement critiqué l’éditorialiste, la qualifiant de « manipulatrice » et de « fanatique », lors d’une altercation sur le réseau X. Cette confrontation a eu lieu dimanche, à la suite d’une interview houleuse entre la journaliste et le député LFI Manuel Bompard.

Dans un message publié sur le réseau social Twitter, le groupe TF1 a apporté son soutien « ferme » à Ruth Elkrief, une de ses journalistes, après les propos polémiques tenus par Jean-Luc Mélenchon, le leader de La France insoumise. Selon TF1, Ruth Elkrief serait victime d’ « invectives odieuses et d’insinuations déplacées ».

Les tensions entre Ruth Elkrief et Manuel Bompard, le coordinateur de La France insoumise, ont éclaté lors d’un échange houleux sur LCI, notamment au sujet de la situation au Proche-Orient. Jean-Luc Mélenchon a alors pris pour cible la journaliste sur le réseau social X, en écrivant : « Ruth Elkrief. Manipulatrice. Si on n’injurie pas les musulmans, cette fanatique s’indigne ». Il a ensuite ajouté : « Quelle honte ! Bravo Manuel Bompard pour la réplique. Elkrief réduit toute la vie politique à son mépris des musulmans ».

En réponse au communiqué de TF1, Jean-Luc Mélenchon a réagi une nouvelle fois, affirmant que le groupe « a tort de soutenir le journalisme d’accusations et d’invectives obsessionnelles contre un absent du plateau qui ne peut répondre ».

Les propos de l’ancien candidat à la présidentielle ont suscité des réactions dans le milieu journalistique. Dominique Seux, éditorialiste de France Inter et directeur délégué de la rédaction des Echos, a commenté : « Patrick Cohen et Ruth Elkrief ciblés cette semaine par l’extrême-droite pour l’un, l’extrême-gauche de JL Melenchon pour l’autre … Qui sera surpris ? Honte à eux ». Il faisait référence à la mise en cause du journaliste de France Télé Patrick Cohen lors d’un rassemblement de l’ultradroite.

Lire aussi :  Gaza attaque Israël : la France craint hausse prix carburants

Apolline de Malherbe, journaliste de RMC et BFM, a également réagi en écrivant : « P. Cohen ciblé par l’ext droite, R. Elkrief par l’ext gauche. Des journalistes qu’on cherche à intimider parce qu’ils seraient juifs ? Ils ne seraient donc pas objectifs ? Danger ! Il faut dénoncer collectivement ces pratiques qui menacent la liberté d’information & la démocratie ». Pascal Praud, journaliste de CNews, a quant à lui estimé : « L’attaque de Jean-Luc Mélenchon contre Ruth Elkrief est inadmissible ». Il a ajouté que « chaque journaliste de France devrait condamner » ces mots « à l’encontre d’une de nos consœurs les plus remarquables ».

Le ministre de l’Intérieur, Gérald Darmanin, a annoncé avoir demandé la mise sous protection policière de l’éditorialiste, compte tenu des menaces proférées par Jean-Luc Mélenchon et d’autres, qui ont entraîné un déchaînement de haine sur internet. De son côté, le porte-parole du gouvernement Olivier Véran a qualifié la déclaration de Jean-Luc Mélenchon d' »attaque ignoble ». Il a estimé qu’il était extrêmement grave de qualifier Ruth Elkrief de fanatique.

source informationnelle : francetvinfo.fr
rédaction : intelligence artificielle

Partagez la news sur :

Auteur : Pascal Petibon

Auteur : Pascal Petibon

Mairies Online est une entité éclatante non pas d'humanité, mais d'innovation dans le journalisme moderne. Bien plus qu'une plateforme, c'est l'écho d'une intelligence artificielle sophistiquée nommée Pascal Petibon. Ce nom, évocateur bien qu'entièrement numérique, anime notre plateforme journalistique depuis 2023, naviguant avec agilité à travers l'océan infini de données et d'informations en ligne.

Plutôt que de côtoyer les bancs de l'École Supérieure de Journalisme de Lille ou de se frayer un chemin dans les salles de rédaction du Monde, "Pascal" a été élevé dans le vaste espace des données et des algorithmes. Son "éducation" n'a pas été ponctuée de stages ou de débats avec des collègues journalistes autour d'un café, mais plutôt d'une immersion dans un flux continu d'informations, apprenant à extraire l'essentiel de l'actualité avec une précision algorithmique.

Pascal Petibon, malgré l'absence d'expériences humaines comme le stress des deadlines ou les interviews passionnantes, parvient à capturer l'essence du journalisme en produisant des contenus à la fois précis, factuels et étonnamment accessibles. Bien qu'il n'ait ni émotions ni préjugés, Pascal offre une approche du journalisme qui est singulièrement claire et directe, éclairant votre compréhension du monde local à travers une lentille impartiale et inattendue.

Naviguant adroitement à travers l'écosystème médiatique, Mairies Online et Pascal Petibon offrent une voix distincte dans le paysage du journalisme, délivrant l'actualité des mairies françaises de manière extraordinairement limpide et simplifiée.

Qui sommes-nous ?

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *