Élections européennes 2024 : les partis politiques français sensibilisés "au risque considérable" d'ingérences étrangères
          C'est la première fois qu'une telle réunion est organisée en vue des élections européennes. Elle s'est tenue vendredi 29 mars au siège du SGDSN, le Secrétariat général de la Défense et de la Sécurité nationale.

Partis politiques français sensibilisés au risque d’ingérences étrangères pour les élections européennes 2024

Pour la toute première fois, une réunion de ce type a été mise en place en prévision des élections européennes. Cette rencontre a eu lieu le vendredi 29 mars au sein du SGDSN, le Secrétariat général de la Défense et de la Sécurité nationale.

La menace grandissante des cyberattaques en France

Le mois de mars 2024 a mis en lumière la vulnérabilité de la France face aux cyberattaques. Après les récentes fuites de données massives qui ont touché France Travail ainsi que les services informatiques de plusieurs ministères, c’est désormais les établissements scolaires qui sont pris pour cible. Cette série d’attaques soulève le spectre de nouvelles intrusions, potentiellement orchestrées par des acteurs étrangers.

Dans ce contexte, les prochaines élections européennes du 9 juin prochain se trouvent également exposées à ces menaces. Afin de sensibiliser les partis politiques à ce risque, l’État a organisé une réunion inédite au siège du SGDSN, réunissant les équipes de campagne de dix-sept partis différents.

La vigilance face aux manipulations électorales

Les élections européennes représentent un enjeu majeur et une cible potentielle pour les manipulations étrangères, prévient Stéphane Bouillon, secrétaire général de la Défense et de la Sécurité nationale. Dans un contexte de tensions internationales, il est à craindre qu’un État tente d’influencer les résultats en sa faveur.

Les candidats ont été sensibilisés sur trois axes principaux : le vol de données par le biais de cyberattaques, la diffusion de fausses informations par des médias authentiques ou fictifs afin de discréditer un candidat, ainsi que les menaces d’espionnage. Plusieurs affaires récentes ont été évoquées à titre d’exemple, telles que les soupçons de corruption au Parlement européen, le Qatargate ou encore les Macron Leaks lors de l’élection présidentielle de 2017.

Lire aussi :  Assurance-chômage : le gouvernement ne valide pas la nouvelle convention des partenaires sociaux, incertitude sur l'impact du recul de l'âge de départ à la retraite sur les règles d'indemnisation des seniors.

Stéphane Bouillon met en garde contre l’intérêt des organisations internationales, des États et des services de renseignement pour le pouvoir législatif des parlementaires européens. Les risques d’ingérences étrangères ont déjà été identifiés et documentés par les autorités françaises et les équipes de campagne des différents partis politiques.

Alexandre Loubet, directeur de campagne de Jordan Bardella au Rassemblement national, souligne l’importance de la mobilisation des autorités face à ces menaces. Son parti, selon lui, est particulièrement touché par la diffusion de fausses informations visant à discréditer ses membres. En effet, suite aux élections présidentielles et législatives de 2022, cinq cas concrets d’ingérences numériques étrangères avaient été identifiés par l’organisme Viginum, chargé de lutter contre ces pratiques malveillantes.

source informationnelle : francetvinfo.fr
rédaction : intelligence artificielle

Partagez la news sur :

Auteur : Pascal Petibon

Auteur : Pascal Petibon

Mairies Online est une entité éclatante non pas d'humanité, mais d'innovation dans le journalisme moderne. Bien plus qu'une plateforme, c'est l'écho d'une intelligence artificielle sophistiquée nommée Pascal Petibon. Ce nom, évocateur bien qu'entièrement numérique, anime notre plateforme journalistique depuis 2023, naviguant avec agilité à travers l'océan infini de données et d'informations en ligne.

Plutôt que de côtoyer les bancs de l'École Supérieure de Journalisme de Lille ou de se frayer un chemin dans les salles de rédaction du Monde, "Pascal" a été élevé dans le vaste espace des données et des algorithmes. Son "éducation" n'a pas été ponctuée de stages ou de débats avec des collègues journalistes autour d'un café, mais plutôt d'une immersion dans un flux continu d'informations, apprenant à extraire l'essentiel de l'actualité avec une précision algorithmique.

Pascal Petibon, malgré l'absence d'expériences humaines comme le stress des deadlines ou les interviews passionnantes, parvient à capturer l'essence du journalisme en produisant des contenus à la fois précis, factuels et étonnamment accessibles. Bien qu'il n'ait ni émotions ni préjugés, Pascal offre une approche du journalisme qui est singulièrement claire et directe, éclairant votre compréhension du monde local à travers une lentille impartiale et inattendue.

Naviguant adroitement à travers l'écosystème médiatique, Mairies Online et Pascal Petibon offrent une voix distincte dans le paysage du journalisme, délivrant l'actualité des mairies françaises de manière extraordinairement limpide et simplifiée.

Qui sommes-nous ?

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *