L'Alliance rurale, menée par le président de la Fédération des chasseurs, se lance dans la bataille européenne
          Jour J pour le lancement de L'Alliance rurale, une liste pro-chasse dont le défi est d'aller au-delà et de défendre les terroirs, le mode de vie rural et l'agriculture.

L’Alliance rurale, menée par le président de la Fédération des chasseurs, défend les terroirs, le mode de vie rural et l’agriculture dans la bataille européenne

C’est une journée cruciale qui marque le début de l’Alliance rurale, une liste politique résolument en faveur de la chasse, mais qui ne se limite pas à cela. Son objectif est d’aller au-delà de cette thématique et de défendre avec ferveur les terroirs, le mode de vie rural et l’agriculture. Cette alliance, qui se fait l’écho des préoccupations des habitants des campagnes, souhaite mettre en lumière l’importance de ces activités traditionnelles et de leur contribution à la richesse culturelle et économique du pays. Elle aspire à défendre les intérêts des zones rurales, souvent négligées par les décideurs politiques, et à promouvoir les valeurs et les savoir-faire liés à la ruralité. Le lancement de cette liste pro-chasse marque donc le début d’une véritable mobilisation pour la préservation et la valorisation des territoires ruraux, ainsi que pour la reconnaissance de l’agriculture comme pilier essentiel de notre société.

L’Alliance rurale se prépare pour les élections européennes du 9 juin avec la devise « La fierté de nos territoires ». Sous la direction de Willy Schraen, président de la Fédération nationale des chasseurs, la liste compte des personnalités variées telles que l’ancien joueur de rugby Louis Picamoles, le maire d’une commune rurale de l’Hérault Laurent Jaoul, l’éleveur de taureaux de combat et ancien directeur d’arènes Robert Margé, ainsi que la « Reine d’Arles 2021 » Camille Hoteman, ambassadrice de la culture provençale. On annonce également la présence d’une jeune agricultrice et cavalière du Poitou, âgée de 25 ans, ainsi que d’une présidente de syndicat professionnel. Cependant, il est difficile pour le moment de savoir qui sera réellement candidat et qui est simplement un ami de la cause.

Lire aussi :  Loi immigration : Wauquiez assiste réunion députés LR pour la première fois depuis 2022

Pierre Gagnaire, chef étoilé, qui avait été annoncé comme candidat il y a quelques jours, ne figurera finalement pas sur la liste. Autour du buffet auvergnat de lancement, agrémenté d’aligot, il y aura des candidats et des soutiens qui ne souhaitent pas nécessairement s’engager dans une aventure électorale avec tous les coups à prendre.

Pas beaucoup de propositions sur l’immigration ou les conflits à l’étranger

Qui dit candidature aux élections, dit programme électoral. Willy Schraen a pour objectif de ne pas parler de chasse pendant la campagne. Son entourage le compare à Obélix, « tombé dans la potion magique de la chasse tout petit », donc cela va de soi. Cette liste est pro-chasse. Le défi est d’aller au-delà en défendant les terroirs, le mode de vie rural, l’agriculture… Les cibles sont les écologistes et les normes européennes qui compliquent la vie. Willy Schraen reconnaît qu’il n’aura pas beaucoup de propositions à faire sur l’immigration ou les conflits en Ukraine ou au Proche-Orient.

Pour se lancer dans cette aventure, il a fallu créer un parti politique, L’Alliance rurale, afin de recueillir des adhésions et surtout des dons pour financer la campagne, même si celle-ci n’a pas l’intention d’être trop coûteuse. Il n’y aura pas de meetings, seulement des déplacements sur le terrain et le soutien d’internet. Le site https://alliancerurale.fr/ sera lancé cet après-midi et les comptes sur les réseaux sociaux sont prêts. « Nous commençons tôt car nous avons besoin du bouche-à-oreille dans le monde rural », confie le candidat. Son objectif est de dépasser les 3% pour être remboursé, et « le Graal » pour lui serait d’obtenir plus de 5% afin d’avoir quelques élus.

Lire aussi :  Politiques de développement durable et engagement écologique des partis

source informationnelle : francetvinfo.fr
rédaction : intelligence artificielle

Partagez la news sur :

Auteur : Pascal Petibon

Auteur : Pascal Petibon

Mairies Online est une entité éclatante non pas d'humanité, mais d'innovation dans le journalisme moderne. Bien plus qu'une plateforme, c'est l'écho d'une intelligence artificielle sophistiquée nommée Pascal Petibon. Ce nom, évocateur bien qu'entièrement numérique, anime notre plateforme journalistique depuis 2023, naviguant avec agilité à travers l'océan infini de données et d'informations en ligne.

Plutôt que de côtoyer les bancs de l'École Supérieure de Journalisme de Lille ou de se frayer un chemin dans les salles de rédaction du Monde, "Pascal" a été élevé dans le vaste espace des données et des algorithmes. Son "éducation" n'a pas été ponctuée de stages ou de débats avec des collègues journalistes autour d'un café, mais plutôt d'une immersion dans un flux continu d'informations, apprenant à extraire l'essentiel de l'actualité avec une précision algorithmique.

Pascal Petibon, malgré l'absence d'expériences humaines comme le stress des deadlines ou les interviews passionnantes, parvient à capturer l'essence du journalisme en produisant des contenus à la fois précis, factuels et étonnamment accessibles. Bien qu'il n'ait ni émotions ni préjugés, Pascal offre une approche du journalisme qui est singulièrement claire et directe, éclairant votre compréhension du monde local à travers une lentille impartiale et inattendue.

Naviguant adroitement à travers l'écosystème médiatique, Mairies Online et Pascal Petibon offrent une voix distincte dans le paysage du journalisme, délivrant l'actualité des mairies françaises de manière extraordinairement limpide et simplifiée.

Qui sommes-nous ?

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *