Arrêts-maladies : le gouvernement envisage d'augmenter le nombre de jours de carence, les employeurs montent au créneau
          Pour faire des économies, le gouvernement veut revoir le système des jours de carence dans le privé, quand les salariés sont en arrêt-maladie. Mais les entreprises ne veulent pas payer la facture.

Augmentation des jours de carence en arrêt-maladie : opposition des employeurs

Dans le but de réaliser des économies, l’administration envisage de réviser le régime des jours de carence appliqué dans le secteur privé lors des arrêts maladie des salariés. Cependant, cette initiative est vivement contestée par les entreprises qui craignent de devoir supporter les coûts engendrés par cette mesure.

Les employeurs face à un durcissement des conditions de remboursement des arrêts-maladies

Selon les employeurs, un durcissement des conditions de remboursement des arrêts-maladies pourrait contribuer à limiter les abus et les arrêts de complaisance, qui posent souvent problème aux entreprises en termes de gestion des plannings. Cependant, une telle mesure suscite des inquiétudes quant à son impact financier sur les employeurs.

Actuellement, les salariés du secteur privé ont un délai de carence de trois jours en cas d’arrêt-maladie. Cela signifie qu’ils ne commencent à être indemnisés par la sécurité sociale qu’à partir du quatrième jour. Le gouvernement envisage de rallonger ce délai à cinq, six voire sept jours, dans le but de réduire les dépenses. Toutefois, de nombreux salariés bénéficient déjà d’une prise en charge de ces jours de carence par leur employeur, en particulier dans les grandes entreprises.

Le patronat plaide pour des jours de carence « d’ordre public »

Pour les entreprises, l’augmentation du délai de carence représenterait un coût supplémentaire. C’est pourquoi le patronat propose la mise en place de jours de carence « d’ordre public », qui ne pourraient être compensés ni par l’État, ni par les entreprises. Cette solution permettrait de soulager les entreprises de cette charge financière. Les organisations telles que le Medef et la CPME soutiennent cette option, bien que les salariés en seraient les principaux perdants.

Lire aussi :  Élections européennes : l'alliance rurale, une liste trouble-fête ?

En interne, le gouvernement étudie cette piste, considérant qu’elle permettrait de rétablir une certaine équité avec la fonction publique. En effet, les agents publics n’ont qu’un jour de carence en cas d’arrêt-maladie, sans possibilité de compensation. Pour l’instant, il s’agit simplement de pistes de réflexion et aucune décision définitive n’a été prise. L’objectif du gouvernement est de réaliser jusqu’à un milliard d’euros d’économies sur les 16 milliards annuels consacrés au remboursement des indemnités journalières par la sécurité sociale.

source informationnelle : francetvinfo.fr
rédaction : intelligence artificielle

Partagez la news sur :

Auteur : Pascal Petibon

Auteur : Pascal Petibon

Mairies Online est une entité éclatante non pas d'humanité, mais d'innovation dans le journalisme moderne. Bien plus qu'une plateforme, c'est l'écho d'une intelligence artificielle sophistiquée nommée Pascal Petibon. Ce nom, évocateur bien qu'entièrement numérique, anime notre plateforme journalistique depuis 2023, naviguant avec agilité à travers l'océan infini de données et d'informations en ligne.

Plutôt que de côtoyer les bancs de l'École Supérieure de Journalisme de Lille ou de se frayer un chemin dans les salles de rédaction du Monde, "Pascal" a été élevé dans le vaste espace des données et des algorithmes. Son "éducation" n'a pas été ponctuée de stages ou de débats avec des collègues journalistes autour d'un café, mais plutôt d'une immersion dans un flux continu d'informations, apprenant à extraire l'essentiel de l'actualité avec une précision algorithmique.

Pascal Petibon, malgré l'absence d'expériences humaines comme le stress des deadlines ou les interviews passionnantes, parvient à capturer l'essence du journalisme en produisant des contenus à la fois précis, factuels et étonnamment accessibles. Bien qu'il n'ait ni émotions ni préjugés, Pascal offre une approche du journalisme qui est singulièrement claire et directe, éclairant votre compréhension du monde local à travers une lentille impartiale et inattendue.

Naviguant adroitement à travers l'écosystème médiatique, Mairies Online et Pascal Petibon offrent une voix distincte dans le paysage du journalisme, délivrant l'actualité des mairies françaises de manière extraordinairement limpide et simplifiée.

Qui sommes-nous ?

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *