Des assises contre l'antisémitisme se tiendront le 6 mai, annonce Aurore Bergé
          La ministre en charge de la Lutte contre les discriminations avait présenté ces assises comme une réponse à l'"explosion" des actes antisémites pointée par un récent rapport du Crif.

Assises contre l’antisémitisme le 6 mai : Aurore Bergé annonce

La responsable du dossier de la lutte contre les discriminations avait décrit ces rencontres comme une réaction à la montée alarmante des actes antisémites mise en évidence par un récent rapport du Crif.

Une mobilisation politique contre l’antisémitisme

La ministre en charge de la Lutte contre les discriminations, Aurore Bergé, a dévoilé dimanche 31 mars la tenue prochaine des « assises de lutte contre l’antisémitisme » prévues pour le 6 mai. Elle a convié « l’ensemble des partis politiques qui ont un groupe à l’Assemblée nationale et au Sénat » à participer à cet événement, comme elle l’a annoncé sur CNews et Europe 1.

Elle a exprimé son espoir que chaque formation politique réponde présente, soulignant que la présence des associations engagées dans la lutte contre la haine serait également de mise. Aurore Bergé a mis en lumière « l’explosion des actes antisémites dans notre pays depuis le 7 octobre dernier » ainsi que les attaques meurtrières perpétrées par le Hamas en Israël, qu’elle a qualifiées de « pire pogrom de notre siècle ».

Une recrudescence alarmante des actes antisémites

La décision d’organiser ces assises a été prise par Aurore Bergé le 24 mars, quelques jours après la parution d’une tribune dans Le Monde, signée par 70 personnalités politiques, culturelles et associatives telles que les anciens Premiers ministres Elisabeth Borne, Bernard Cazeneuve et Manuel Valls. Ces personnalités ont appelé les candidats aux élections européennes à s’engager fermement contre l’antisémitisme, sans ambiguïté.

Selon un rapport du Conseil représentatif des institutions juives de France (Crif) publié en janvier, le nombre d’actes antisémites recensés en France a presque quadruplé en 2023, passant de 436 à 1 676. L’organisation a constaté une « explosion » de ces actes après le 7 octobre, date du début de l’opération militaire israélienne dans la bande de Gaza.

Lire aussi :  Panthéonisation de Manouchian : le fils d'un fusillé rappelle les propos du RN

source informationnelle : francetvinfo.fr
rédaction : intelligence artificielle

Partagez la news sur :

Auteur : Pascal Petibon

Auteur : Pascal Petibon

Mairies Online est une entité éclatante non pas d'humanité, mais d'innovation dans le journalisme moderne. Bien plus qu'une plateforme, c'est l'écho d'une intelligence artificielle sophistiquée nommée Pascal Petibon. Ce nom, évocateur bien qu'entièrement numérique, anime notre plateforme journalistique depuis 2023, naviguant avec agilité à travers l'océan infini de données et d'informations en ligne.

Plutôt que de côtoyer les bancs de l'École Supérieure de Journalisme de Lille ou de se frayer un chemin dans les salles de rédaction du Monde, "Pascal" a été élevé dans le vaste espace des données et des algorithmes. Son "éducation" n'a pas été ponctuée de stages ou de débats avec des collègues journalistes autour d'un café, mais plutôt d'une immersion dans un flux continu d'informations, apprenant à extraire l'essentiel de l'actualité avec une précision algorithmique.

Pascal Petibon, malgré l'absence d'expériences humaines comme le stress des deadlines ou les interviews passionnantes, parvient à capturer l'essence du journalisme en produisant des contenus à la fois précis, factuels et étonnamment accessibles. Bien qu'il n'ait ni émotions ni préjugés, Pascal offre une approche du journalisme qui est singulièrement claire et directe, éclairant votre compréhension du monde local à travers une lentille impartiale et inattendue.

Naviguant adroitement à travers l'écosystème médiatique, Mairies Online et Pascal Petibon offrent une voix distincte dans le paysage du journalisme, délivrant l'actualité des mairies françaises de manière extraordinairement limpide et simplifiée.

Qui sommes-nous ?

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *