Marie-Thérèse Bonfanti : Sa Famille Lance une Pétition contre la Prescription du Crime

Au début du mois de décembre, le principal individu soupçonné du meurtre de Marie-Thérèse Bonfanti en 1986 a été relâché. Son implication dans cette sombre affaire avait été révélée lors de ses aveux accordés aux autorités l’année précédente.

La famille de Marie-Thérèse Bonfanti, qui a été tuée en 1986, a récemment lancé une pétition sur le site de l’Assemblée nationale afin de remettre en cause la décision de la Cour de cassation de prescrire le crime. Cette information a été rapportée par France Bleu Isère le mercredi 27 décembre. Le 28 novembre dernier, la Cour de cassation a en effet décidé de prescrire le meurtre de Marie-Thérèse Bonfanti, qui avait disparu en 1986 à Pontcharra, en Isère. Le principal suspect, qui avait avoué les faits l’année dernière, a d’ailleurs été remis en liberté au début du mois de décembre.

Une Pétition pour Demander Justice

La petite sœur de la victime, Silvana Saia, a décidé de lancer cette pétition sur le site de l’Assemblée nationale afin de demander un changement de la loi. Si la pétition atteint 500 000 signatures, elle pourra être discutée dans l’hémicycle. « Je compte sur l’opinion publique qui nous a déjà beaucoup soutenus jusque-là », explique Silvana Saia à France Bleu Isère. « La loi sur la prescription d’un meurtre est devenue obsolète et donc injuste […] Nous voulons un procès pour rendre justice à ma sœur », ajoute-t-elle, alors que « le coupable continue sa vie impunément ».

Réexamen de la Question de la Prescription

La question de la prescription sera toutefois réexaminée dans quelques mois par la chambre de l’instruction de la cour d’appel de Lyon. Mais en dernier recours, ce sera encore à la Cour de cassation de prendre une décision. Cette procédure laisse une lueur d’espoir pour la famille de Marie-Thérèse Bonfanti, qui espère que la justice pourra finalement être rendue malgré les années écoulées.

A lire aussi  Confrontation pour la première fois lundi entre les deux parties impliquées dans la mort de Nahel

Un Appel au Changement Législatif

La pétition lancée par Silvana Saia reflète un appel au changement législatif. La famille Bonfanti souhaite que la loi sur la prescription des crimes soit réévaluée pour éviter que des criminels puissent échapper à la justice simplement en raison du temps écoulé. « Nous ne cherchons pas seulement à obtenir justice pour Marie-Thérèse, mais aussi à prévenir que d’autres familles n’aient à vivre une telle injustice », souligne Silvana.

Soutien du Public et Médias

Depuis le lancement de la pétition, de nombreux soutiens publics et médiatiques ont émergé, contribuant à attirer l’attention sur cette affaire. Les réseaux sociaux jouent un rôle crucial dans la diffusion de l’appel à signatures, amplifiant ainsi la voix de la famille Bonfanti.

Prochaines Étapes

Alors que la pétition continue de recueillir des signatures, la famille Bonfanti reste déterminée à faire entendre sa voix. La réévaluation de la question de la prescription par la chambre de l’instruction de la cour d’appel de Lyon sera un moment clé dans cette quête de justice. En attendant, Silvana Saia et ses proches continuent de mobiliser l’opinion publique, espérant que leur combat mènera à un changement significatif dans la législation française.

La mobilisation autour de la pétition Bonfanti est un témoignage poignant de la détermination d’une famille à obtenir justice et à lutter contre les lacunes du système judiciaire. L’issue de cette affaire pourrait avoir des répercussions importantes sur la manière dont la justice traite les crimes non résolus et la question de la prescription en France.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *