Les inondations au Bangladesh causent huit décès et deux millions de sinistrés, le gouvernement prend des mesures d’urgence

Au Bangladesh, les inondations font au moins huit morts et deux millions de sinistrés
          Le gouvernement du pays a déclaré avoir ouvert des centaines d'abris pour les personnes déplacées, et envoyé de la nourriture et des secours aux territoires du nord les plus durement affectés.

Le pays a annoncé la mise en place de nombreux abris pour accueillir les personnes déplacées, ainsi que l’envoi de denrées alimentaires et de secours dans les régions du nord les plus touchées par la crise.

Les inondations au Bangladesh font huit morts et plus de deux millions de sinistrés

Les inondations survenues récemment au Bangladesh ont eu des conséquences tragiques, avec au moins huit personnes décédées et plus de deux millions de sinistrés, suite à de fortes pluies ayant provoqué le débordement des principaux cours d’eau, ont confirmé les autorités le samedi 6 juillet.

D’après le chef de la police locale, deux adolescents ont perdu la vie dans le chavirage d’un bateau dans une ville rurale du nord du pays. De plus, trois autres personnes ont été électrocutées dans une autre ville du nord. Ces cinq décès s’ajoutent aux trois recensés en début de semaine, portant ainsi le bilan à huit morts, en plus des 1,3 million de personnes touchées par les inondations.

Le gouvernement a mis en place des centaines d’abris pour accueillir les personnes déplacées et a envoyé des secours alimentaires dans les zones les plus touchées du nord du pays.

Le Brahmapoutre continue de monter

Le secrétaire du ministère de la Gestion des catastrophes a indiqué à l’AFP que « plus de deux millions de personnes ont été touchées par les inondations, avec dix-sept des 64 districts du pays affectés ». Il a également mis en garde contre une possible aggravation de la situation, car le niveau du Brahmapoutre, l’un des principaux fleuves du pays, est actuellement au-dessus du seuil d’alerte dans certaines zones, avec une montée de 2 à 2,5 mètres en seulement trois jours.

A lire aussi  Décarbonation de l'industrie : Des ONG exigent des conditions strictes pour les aides publiques

Le Bangladesh subit actuellement la mousson d’été, qui représente une grande partie des précipitations annuelles en Asie du Sud et entraîne de nombreux décès ainsi que des dégâts matériels importants dus aux inondations et aux glissements de terrain. Les experts soulignent que le changement climatique rend les pluies de mousson plus intenses et imprévisibles, amplifiant ainsi les risques pour les populations vulnérables.

Source de l’article : Francetvinfo

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *