Actualités

Législatives Royaume-Uni : élections anticipées, tour unique, résultat radical dès jeudi

Législatives au Royaume-Uni : des élections également anticipées, à un tour, au résultat immédiat et radical
          L'autre scrutin de la semaine est celui des législatives au Royaume-Uni. Jeudi 4 juillet, selon un mode de scrutin très différent de celui en vigueur en France, les résultats seront proclamés de façon radicale, dès le soir, après un tour unique.

Le Royaume-Uni organise également des élections législatives cette semaine. Contrairement à la France, le mode de scrutin est très différent, et les résultats seront annoncés de manière rapide, dès le soir même du vote, après un seul tour.

Le jeudi 4 juillet 2024, les Britanniques se rendent aux urnes pour élire leurs députés. Les observateurs anticipent un retour de la gauche au pouvoir dès le soir même, en raison du mode de scrutin redoutable en place. En effet, pour être élu à la Chambre des communes, il suffit d’arriver en tête lors du seul tour de scrutin. Ce système uninominal à un seul tour garantit l’élection du candidat ayant obtenu le plus de voix.

### Des élections anticipées décidées par Rishi Sunak, un pari risqué

Comme en France, des élections anticipées sont organisées au Royaume-Uni, à l’initiative du Premier ministre Rishi Sunak. Malgré des similitudes avec la situation politique française, le camp conservateur est en difficulté dans les sondages, avec seulement 23% d’intention de vote contre 44% pour la gauche. Malgré ces chiffres, Rishi Sunak, tel Emmanuel Macron, reste confiant en sa capacité à convaincre les électeurs, appuyé par les résultats économiques positifs du pays. Ce pari risqué est loin d’être gagné.

La chambre des communes actuelle est dominée par les conservateurs, avec 344 sièges contre 205 pour les travaillistes, le reste étant réparti entre de petits partis. Cette composition avait été établie lors des élections de 2019, sous Boris Johnson.

### Si la France utilisait le même mode de scrutin, le RN serait au pouvoir

A lire aussi  Les législatives de 2024 : le secrétaire général du PS affirme que la personnalité de la société civile "fera consensus dans le peuple de gauche"

Au Royaume-Uni, l’objectif est de remporter la première place. En cas d’application du même mode de scrutin en France, le Rassemblement National serait au pouvoir. Lors des élections législatives du dimanche 30 juillet, le parti d’extrême droite aurait remporté 296 sièges, suivi du Nouveau Front Populaire avec 157 sièges, le camp présidentiel avec 69 sièges et Les Républicains avec seulement 33 sièges, en cas de scrutin uninominal à un tour. Le découpage électoral influence grandement les résultats des élections, comme en France avec le découpage de 1986 initié par Charles Pasqua.

### Des règles strictes, mais propices à l’humour

Au Royaume-Uni, tout candidat aux élections doit obtenir 10 signatures d’électeurs dans sa circonscription et verser une caution de 500 livres (590 euros). Cette procédure a donné lieu à des candidatures insolites, comme celle de Chris French qui a créé un parti au nom de son pub pour bénéficier d’une publicité électorale. Le Premier ministre fait également face à des candidatures farfelues, tel Monsieur Face-de-Poubelle, auto-proclamé « guerrier de l’espace intergalactique ».

Les élections législatives ont toujours lieu le jeudi au Royaume-Uni, avec des députés élus pour un mandat maximal de 5 ans. La Chambre des communes est composée de 650 sièges, dont 533 pour l’Angleterre, 59 pour l’Écosse, 40 pour le pays de Galles et 18 pour l’Irlande du Nord. Un projet de loi visant à réduire le nombre de députés à 600 n’a jamais été adopté.

Source de l’article : Francetvinfo

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *