Actualités

Législatives 2024 : Des dispositifs de sécurité renforcés mis en place dans plusieurs villes pour prévenir tout débordement

Législatives 2024 : face à la crainte de débordements, plusieurs villes ont mis en place des dispositifs de sécurité exceptionnels
          Les renseignements territoriaux craignent des troubles éventuels à l'ordre public, des violences urbaines ou des affrontements entre militants dans plusieurs villes. Voici ce qu'il faut retenir.

Les autorités chargées de la surveillance du territoire sont préoccupées par le risque de perturbations de l’ordre public, de violences en milieu urbain et de confrontations entre groupes militants dans diverses localités. Voici donc les éléments à retenir de cette situation préoccupante.

Des renforts de police et de gendarmerie ont été déployés dans toute la France pour assurer la sécurité lors du second tour des élections législatives qui se déroulent le dimanche 7 juillet. Selon les chiffres du ministère de l’Intérieur, 30 000 policiers et gendarmes sont mobilisés, dont 5 000 à Paris et en banlieue.

Les autorités locales redoutent des troubles à l’ordre public, des violences urbaines ou des affrontements entre militants, notamment dans des villes telles que Nantes, Angers, Lyon, Rennes, Toulouse, Paris ou Bordeaux.

A Paris, la préfecture de police a interdit une manifestation prévue devant l’Assemblée nationale organisée par le groupe Action anti-fasciste Paris-Banlieue, en raison de son historique de violence et d’agressions. Des commerçants ont également reçu des consignes de sécurité, notamment sur l’axe Bastille-République, en prévision de mouvements de foule.

A Bordeaux, tout rassemblement non déclaré dans le centre-ville est interdit à partir de 18 heures le dimanche jusqu’à 6 heures le lundi. L’utilisation de feux d’artifice est également proscrite et les forces de l’ordre peuvent faire usage de drones équipés de caméras.

A Toulouse, les manifestations non déclarées sont interdites dans l’hyper centre-ville dès 18 heures le dimanche soir. Le préfet autorise également l’utilisation de drones sur certains boulevards, avenues et autoroutes.

A Marseille, un dispositif de sécurité renforcé est prévu autour du Vieux-Port et du centre-ville en prévision d’une manifestation prévue à 21h30.

A lire aussi  La panthéonisation de Robert Badinter, symbole d’unité nationale autour de ses valeurs, saluée par Henri Leclerc

Source de l’article : Francetvinfo

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *