Fusillade à un mariage à Thionville : bilan alourdi, deux morts

Thionville : le bilan alourdi à deux morts après la fusillade lors d'un mariage
          Une deuxième personne a succombé à ses blessures après que trois personnes, encagoulées et armées, ont fait irruption lors d'un mariage en Moselle et ouvert le feu sur les invités.

Lors d’un mariage en Moselle, trois individus encagoulés et armés ont fait irruption et ont ouvert le feu sur les invités, ce qui a entraîné la mort d’une deuxième personne blessée.

Une fusillade meurtrière lors d’un mariage à Thionville

Une fusillade a éclaté dans la nuit du samedi 29 au dimanche 30 juin, vers 1h du matin, pendant un mariage à Thionville (Moselle) rassemblant environ une centaine de personnes. Selon des sources concordantes, le bilan de cette fusillade s’est alourdi pour atteindre deux morts et quatre blessés. Le procureur de Thionville a indiqué qu’il s’était dessaisi de l’affaire au profit de la juridiction interrégionale spécialisée (Jirs) de Nancy, comme rapporté par France Bleu Lorraine Nord.

Trois individus masqués et armés

L’enquête, qualifiée de meurtre en bande organisée et tentative de meurtre en bande organisée, se poursuit selon le procureur de Nancy. Selon les premiers éléments, « trois individus vêtus de noir, fortement armés, se sont postés devant l’entrée de la salle et ont ouvert le feu sur des personnes à l’extérieur », a précisé le procureur de Nancy. « Plusieurs dizaines de coups de feu ont été tirés », a-t-il ajouté. Les tireurs étaient équipés de deux fusils d’assaut et d’un fusil à pompe, et ont fait leur apparition à bord d’un 4×4 à proximité de la salle de réception Eden Palace où se déroulait un mariage de la communauté turque.

Ces trois individus ont tiré sur trois personnes se trouvant à l’extérieur de la salle de mariage, ainsi que sur deux autres à l’entrée avant de prendre la fuite à bord de leur véhicule. Le mobile de cette fusillade demeure inconnu pour l’instant, bien que les lieux soient sous surveillance vidéo, selon une source proche de l’enquête. La direction de la criminalité organisée et spécialisée (DCOS) de la direction interdépartementale de la police nationale de Moselle est chargée de l’enquête, comme l’a précisé le procureur de Nancy.

A lire aussi  Attaques meurtrières en Ukraine : nouvelles informations sur les frappes russes qui ont touché un hôpital pour enfants et causé la mort de dizaines de civils

Source de l’article : Francetvinfo

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *