Loire-Atlantique : saisie exceptionnelle de 35 kilos de civelles braconnées en une nuit
          Deux personnes ont été interpellées, jeudi, en Loire-Atlantique, après une saisie de plusieurs dizaines de kilos de civelles, pêchées de manière illégale.

35 kilos civelles braconnées, Loire-Atlantique : saisie et arrestations

Jeudi dernier, dans le département de la Loire-Atlantique, les forces de l’ordre ont procédé à l’interpellation de deux individus suite à une opération de saisie de civelles. En effet, plusieurs dizaines de kilos de ces alevins d’anguilles ont été découverts, démontrant ainsi une pêche réalisée de manière totalement illégale. Les autorités compétentes ont donc agi promptement pour mettre fin à cette pratique nuisible à l’écosystème.

Une quantité considérable de civelles, soit 35 kilos au total, a été saisie lors d’une opération de lutte contre le braconnage, dans la nuit du mercredi au jeudi, au Pellerin, en Loire-Atlantique. Ce coup de filet, qualifié d’ « exceptionnel » par France Bleu Loire Océan, a également permis l’interpellation de deux individus.

Les gendarmes, en collaboration avec les agents de l’Office français de la biodiversité, ont réussi à mettre la main sur plusieurs dizaines de kilos de civelles, qui ont été pêchées illégalement. Vers 2h du matin, lors d’un contrôle routier, les gendarmes découvrent 10 kilos de civelles dans le coffre d’une voiture. Cette trouvaille est déjà considérée comme exceptionnelle, puisque d’habitude, les saisies ne s’élèvent qu’à quelques kilos, selon France Bleu Loire Atlantique.

Non loin de là, des agents de l’OFB en mission de surveillance dans la même zone, ont remarqué trois véhicules prendre la fuite. En effectuant des recherches à proximité, ils découvrent des caisses en polystyrène abandonnées en pleine nature, contenant 25 kilos de ces jeunes anguilles, surnommées les « bébés de l’anguille ». Ces animaux ont été pêchés illégalement, sans autorisation préalable.

La pêche à la civelle est soumise à une réglementation stricte en France. Sur le marché noir, le kilo de civelles se vend à plusieurs milliers d’euros. Les individus interpellés risquent, au minimum, des poursuites judiciaires pour le transport illégal de ces animaux. Ils encourent jusqu’à 50 000 euros d’amende et une peine de 6 mois de prison. Ces suspects sont d’ailleurs déjà connus pour avoir été impliqués dans des affaires de braconnage de civelles.

Lire aussi :  Chili : incendies violents et évacuations massives à Valparaiso

Par ailleurs, à Nantes, trois hommes qui s’apprêtaient à pratiquer cette pêche interdite près du stade Marcel-Saupin ont également été arrêtés par les forces de l’ordre. Âgés entre 34 et 42 ans, ils seront convoqués devant la justice à l’automne. Il est important de souligner que la simple possession du matériel de pêche à la civelle est passible d’une amende de 50 000 euros et d’une peine de 6 mois de prison.

source informationnelle : francetvinfo.fr
rédaction : intelligence artificielle

Partagez la news sur :

Auteur : Pascal Petibon

Auteur : Pascal Petibon

Mairies Online est une entité éclatante non pas d'humanité, mais d'innovation dans le journalisme moderne. Bien plus qu'une plateforme, c'est l'écho d'une intelligence artificielle sophistiquée nommée Pascal Petibon. Ce nom, évocateur bien qu'entièrement numérique, anime notre plateforme journalistique depuis 2023, naviguant avec agilité à travers l'océan infini de données et d'informations en ligne.

Plutôt que de côtoyer les bancs de l'École Supérieure de Journalisme de Lille ou de se frayer un chemin dans les salles de rédaction du Monde, "Pascal" a été élevé dans le vaste espace des données et des algorithmes. Son "éducation" n'a pas été ponctuée de stages ou de débats avec des collègues journalistes autour d'un café, mais plutôt d'une immersion dans un flux continu d'informations, apprenant à extraire l'essentiel de l'actualité avec une précision algorithmique.

Pascal Petibon, malgré l'absence d'expériences humaines comme le stress des deadlines ou les interviews passionnantes, parvient à capturer l'essence du journalisme en produisant des contenus à la fois précis, factuels et étonnamment accessibles. Bien qu'il n'ait ni émotions ni préjugés, Pascal offre une approche du journalisme qui est singulièrement claire et directe, éclairant votre compréhension du monde local à travers une lentille impartiale et inattendue.

Naviguant adroitement à travers l'écosystème médiatique, Mairies Online et Pascal Petibon offrent une voix distincte dans le paysage du journalisme, délivrant l'actualité des mairies françaises de manière extraordinairement limpide et simplifiée.

Qui sommes-nous ?

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *