Actualités

Expédition en réalité virtuelle : origine de la Terre au Muséum de Paris

Le Muséum d’histoire naturelle situé à Paris offre une exploration fascinante à travers les continents et les océans, invitant les visiteurs à plonger dans les profondeurs des « Mondes Disparus » et à remonter le temps jusqu’à l’ère des dinosaures, il y a plus de 3,5 milliards d’années. Cette expérience immersive en trois dimensions transporte les spectateurs dans un voyage extraordinaire à la découverte de créatures préhistoriques fascinantes, offrant ainsi une vision unique de l’histoire de notre planète.

Exploration des univers paléontologiques à travers le spectacle en réalité 3D « Mondes disparus »

Une plongée immersive dans les mondes paléontologiques est offerte par le spectacle en réalité 3D intitulé « Mondes disparus ». Un périple de 3,5 milliards d’années pour explorer l’histoire de la Terre et de ses formes de vie.

« Dès qu’on arrive, qu’on enfile les casques, notre cerveau doit s’adapter à l’environnement virtuel, ce qui peut parfois perturber notre perception des choses. Mais rapidement, on se prend au jeu et on a véritablement l’impression d’être plongé dans la nature », témoigne un jeune collégien de 13 ans.

En une fraction de seconde, les visiteurs se voient réduits à une taille minuscule et sont propulsés dans un tunnel temporel. Ils sont guidés par une exploratrice et son robot Darwin. « Nous avons pu observer les images de la planète Terre en pleine explosion. C’était lorsque la planète Mars est entrée en collision avec la Terre, créant ainsi la lune », relate un visiteur âgé de 10 ans.

Exploration des décors paléontologiques

Dans l’expédition en 3D, Mondes Disparus, le visiteur devient un paléonaute, qui à travers son voyage dans le temps, va découvrir la planète sous des visages inattendus. (MNHN)

A lire aussi  Ramsès Parent, Étudiant en Lettres Modernes, Triomphe sur TikTok avec 23k Abonnés

Les décors dans lesquels les visiteurs sont plongés sont variés et réalistes. Ils peuvent ainsi explorer des environnements naturels, marins, souterrains, montagneux et végétaux. L’immersion est telle que l’on se croirait véritablement à l’époque des dinosaures.

Nous découvrons les prémices de la vie dans un décor minéral et désertique d’une grande réalité. Notre voyage nous transporte à l’ère du Cambrien, il y a environ 522 millions d’années, marqué par une explosion des formes de vie et une multitude de vers marins. Nous découvrons également les plantes et le gigantisme des insectes du Carbonifère. Sans oublier le Jurassique, il y a environ 180 millions d’années, avec ses archipels aux mers peu profondes.

Les visiteurs ont également la possibilité d’observer de très près des dinosaures ! « Oui, et on peut même interagir avec eux, bien que ce ne soit qu’en réalité virtuelle. J’ai particulièrement apprécié l’attention portée aux détails de la végétation, à la joie de voir des animaux en action, tout en apprenant », se réjouit un jeune Parisien de 8 ans. « J’ai été fasciné par la présence de nombreux Tyrannosaurus Rex et Vélociraptors. J’ai adoré les petits dinosaures carnivores qui éclosent, c’était tellement mignon, j’en ai même caressé un. »

Plus tard, les visiteurs ont l’occasion d’entrer en contact avec des êtres humains venus de l’île de Florès… « Il s’agissait de petits hommes de Cro-Magnon, qui nous ont accueillis avec leur langage, un charabia intéressant. Leur petite taille et leur tentative de protéger leur camp face à des personnages comme nous étaient à la fois intrigants et impressionnants », relate un des participants.

A lire aussi  Bruno Podalydès présente « La Petite Vadrouille » avec Daniel Auteuil

L’expédition en réalité virtuelle Mondes Disparus est ouverte jusqu’au 16 juin à la galerie de géologie et de minéralogie du jardin des Plantes à Paris.

source informationnelle : francetvinfo.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *