Lutter contre les nuisibles : [blatte orientale] – Guide d’éradication efficace

La blatte orientale, aussi appelée Blatta orientalis, est une espèce de cafard présente partout dans le monde. Après la blatte germanique, c’est l’un des cafards les plus courants dans les maisons. Contrairement à la blatte germanique, elle se trouve principalement dans les régions tempérées.

Description

La Blatta orientalis est un cafard imposant mesurant entre 18 et 29 mm à l’âge adulte. Elle se distingue par sa couleur marron foncé à noir et son corps brillant.

  • Femelles : Ailes très courtes et corps large.
  • Mâles : Corps plus étroit avec de longues ailes brunes, capables de planer mais pas de voler.

Il est important de noter que la femelle de cette espèce peut être facilement confondue avec la blatte Eurycostis floridana.

Reproduction et Croissance

Les blattes orientales se développent en trois étapes : œuf, nymphe et adulte.

  • Œuf : La femelle pond une oothèque contenant plusieurs œufs.
  • Nymphe : Ressemble à l’adulte, mais en plus petit et sans ailes ni organes sexuels matures.
  • Adulte : Les ailes se déploient complètement lors de la dernière mue.

Les nymphes émergent après environ 42 jours à 29,5 °C ou 81 jours à 21 °C. Chaque oothèque peut contenir entre 12 et 18 œufs. Le développement complet des nymphes prend un à deux ans.

Habitat

Les blattes orientales, aussi appelées « waterbugs » en anglais, préfèrent les endroits sombres et humides. Elles se déplacent lentement et se trouvent souvent :

  • Près de matières organiques en décomposition.
  • Dans les égouts, caves humides ou autres endroits similaires.
  • À l’extérieur, sous les paillis ou buissons, dans des environnements humides.
A lire aussi  Bâtiment solaire : Arkolia Energies à l'avant-garde de l'énergie renouvelable

Alimentation et Comportement

La blatte orientale se nourrit de déchets et de restes d’aliments. Elle préfère les endroits chauds et humides, avec une température idéale entre 20 °C et 29 °C. Ces insectes sont principalement actifs la nuit, ce qui rend leur détection difficile pendant la journée dans les maisons infestées.

Enjeux Sanitaires

Les blattes orientales transportent des pathogènes sur leur corps et dans leur intestin, qu’elles déposent sur les aliments en cherchant de la nourriture. Ces germes peuvent causer des maladies telles que :

  • Infections intestinales
  • Gastro-entérites
  • Diarrhée

Elles peuvent contenir différentes bactéries, virus, champignons et parasites dangereux pour la santé humaine, comme Bacillus subtilis, Escherichia coli, Staphylococcus aureus, ainsi que divers types de Pseudomonas et Salmonella.

Méthodes de Lutte

Contrôler les blattes orientales nécessite une approche systématique. Voici les principales méthodes :

Méthodes Non Chimiques

  • Capturer ou aspirer les blattes.
  • Utiliser la congélation ou la vapeur.

Méthodes Chimiques

  • Utiliser des insecticides en aérosol, en appât ou en granules.

Il est recommandé de faire appel à des spécialistes pour certaines techniques et de rester vigilant car quelques femelles peuvent suffire à régénérer une nouvelle population de blattes.

Prévention

Pour limiter les infestations, il est essentiel de :

  • Maintenir une hygiène stricte.
  • Éliminer les sources de nourriture et d’eau.
  • Sceller les fissures et crevasses où elles peuvent se cacher.

Conclusion

La blatte orientale, bien que commune, pose des risques importants pour la santé humaine. Une prévention rigoureuse et des méthodes de contrôle efficaces sont essentielles pour maintenir un environnement sain et hygiénique.