Éleveur soupçonné d’incidents vandalisme et taggage de mairies dans les Pyrénées-Atlantiques

Le propriétaire de ces terres, qui ne fait pas partie d’une organisation agricole syndicale, est en outre suspecté d’être responsable des graffitis injurieux présents sur la mairie de Macaye.

Un éleveur a été placé en garde à vue après avoir arraché la porte d’entrée de la mairie d’Hasparren dans les Pyrénées-Atlantiques. Cette information a été rapportée par une source policière et relayée par franceinfo le lundi 29 janvier.

L’éleveur en question, qui ne fait partie d’aucune organisation syndicale agricole, est également soupçonné d’avoir réalisé des tags insultants à l’encontre du maire sur la mairie de Macaye. Le dimanche matin, la porte de la mairie d’Hasparren avait été retrouvée défoncée.

La maire, Isabelle Pargarde, s’est exprimée sur le sujet en déclarant qu’elle était « sous le choc » et qu’elle comptait déposer plainte en début de semaine. En outre, des tags avaient également été signalés sur la façade de la mairie de Macaye.

La préfecture des Pyrénées-Atlantiques a fermement condamné ces actes de vandalisme et a annoncé l’ouverture d’une enquête afin d’identifier les responsables de ces « atteintes graves aux symboles républicains que sont les mairies ».

source informationnelle : francetvinfo.fr

A lire aussi  Sept femmes dénoncent des comportements inappropriés de l'Abbé Pierre, accusé d'agressions sexuelles

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *