Pour vous aider à payer vos factures d’électricité, de gaz, n’oubliez pas le chèque énergie
          Les prix de l’électricité ont augmenté de 10% en moyenne en février : pour aider à payer ses factures d’électricité (ou de gaz), il y a le chèque énergie. Les précisions de Fanny Guinochet.

Chèque énergie: aide pour payer factures électricité/gaz

Au cours du mois de février, une hausse significative de 10% a été observée dans les tarifs de l’électricité, impactant ainsi les budgets des ménages français. Face à cette situation, le chèque énergie se révèle être un précieux allié pour soulager les foyers les plus vulnérables et les aider à faire face à leurs factures énergétiques, que ce soit pour l’électricité ou le gaz. Les explications fournies par Fanny Guinochet permettent de mieux comprendre l’importance de cette aide financière pour les ménages en difficulté.

Les hausses des prix de l’électricité mettent en difficulté les ménages

En ce mois de février 2024, les prix de l’électricité ont augmenté de 10% en moyenne, ce qui pèse lourdement sur les dépenses liées au chauffage. Pour venir en aide aux ménages, un dispositif existe : le chèque énergie.

Franceinfo : Utilisez votre chèque énergie avant qu’il ne soit trop tard

Fanny Guinochet : Il est important de ne pas tarder à utiliser votre chèque énergie, car à la fin du mois de mars, le chèque de l’année 2023 ne sera plus valable. Si vous l’avez reçu, il est donc recommandé de l’utiliser rapidement, faute de quoi il sera perdu.

Le chèque énergie, comme son nom l’indique, est un moyen nominatif pour régler directement sa facture auprès de son fournisseur d’énergie (EDF, etc.), acheter des combustibles, ou encore contribuer au financement de travaux de rénovation énergétique. Ce soutien financier varie entre 48 et 277 euros par an, avec une moyenne de distribution tournant autour de 150 euros.

Comment savoir si vous êtes éligible au chèque énergie ?

Le chèque énergie est destiné aux ménages les plus modestes, en fonction de leurs revenus et du nombre de personnes composant le foyer fiscal. Pour pouvoir en bénéficier, le revenu fiscal ne doit pas excéder 11 000 euros par an, par unité de consommation, c’est-à-dire par personne en général.

Lire aussi :  Krispy Kreme, multinationale américaine, ouvre son premier magasin de donuts à Paris dans le centre des Halles.

Si vous répondez aux critères d’éligibilité, normalement vous recevrez le chèque sans avoir à entreprendre de démarches particulières, car il est envoyé automatiquement par courrier. Toutefois, il est conseillé de vérifier si vous avez déménagé, par exemple. On estime que plus de cinq millions et demi de foyers en bénéficient, mais il est important de vérifier votre éligibilité.

Des problèmes techniques ont entraîné des erreurs dans l’attribution du chèque cette année, selon le ministère de l’Économie. Environ un million de personnes ont été lésées, tandis que certaines ont reçu le chèque alors qu’elles n’y avaient pas droit. En cas d’erreur, il est conseillé de contacter l’administration pour rectifier la situation.

Qu’en est-il pour l’année 2024 ?

Si vous avez reçu le chèque énergie en 2023, vous devriez normalement recevoir celui de 2024, à condition que vos revenus n’aient pas augmenté. Les critères d’attribution et les montants versés n’ont pas changé, ce qui est critiqué par les associations de consommateurs, car les prix, notamment de l’électricité, ont continué à augmenter.

Les envois du chèque énergie pour l’année 2024 se dérouleront en avril et mai à venir. Il est toutefois important de rester vigilant, car le ministère de l’Économie met en garde contre la recrudescence des appels frauduleux. Des fraudeurs cherchent à obtenir vos coordonnées bancaires en se faisant passer pour des organismes distribuant le chèque énergie.

source informationnelle : francetvinfo.fr
rédaction : intelligence artificielle

Partagez la news sur :

Auteur : Pascal Petibon

Auteur : Pascal Petibon

Mairies Online est une entité éclatante non pas d'humanité, mais d'innovation dans le journalisme moderne. Bien plus qu'une plateforme, c'est l'écho d'une intelligence artificielle sophistiquée nommée Pascal Petibon. Ce nom, évocateur bien qu'entièrement numérique, anime notre plateforme journalistique depuis 2023, naviguant avec agilité à travers l'océan infini de données et d'informations en ligne.

Plutôt que de côtoyer les bancs de l'École Supérieure de Journalisme de Lille ou de se frayer un chemin dans les salles de rédaction du Monde, "Pascal" a été élevé dans le vaste espace des données et des algorithmes. Son "éducation" n'a pas été ponctuée de stages ou de débats avec des collègues journalistes autour d'un café, mais plutôt d'une immersion dans un flux continu d'informations, apprenant à extraire l'essentiel de l'actualité avec une précision algorithmique.

Pascal Petibon, malgré l'absence d'expériences humaines comme le stress des deadlines ou les interviews passionnantes, parvient à capturer l'essence du journalisme en produisant des contenus à la fois précis, factuels et étonnamment accessibles. Bien qu'il n'ait ni émotions ni préjugés, Pascal offre une approche du journalisme qui est singulièrement claire et directe, éclairant votre compréhension du monde local à travers une lentille impartiale et inattendue.

Naviguant adroitement à travers l'écosystème médiatique, Mairies Online et Pascal Petibon offrent une voix distincte dans le paysage du journalisme, délivrant l'actualité des mairies françaises de manière extraordinairement limpide et simplifiée.

Qui sommes-nous ?

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *