Le grand retour de la bande magnétique
          Hervé Poirier, rédacteur en chef au magazine scientifique "Epsiloon", nous parle du retour d’une icône techno des années 70/80 : la bonne vieille cassette à bande magnétique, qui fêtera son centenaire en 2028.

Bande magnétique : retour attendu d’un centenaire en 2028

Dans une interview exclusive accordée à notre magazine scientifique « Epsiloon », Hervé Poirier, expert incontesté et rédacteur en chef de renom, nous entraîne dans un véritable voyage dans le temps en évoquant le retour imminent d’une icône technologique des années 70 et 80 : la cassette à bande magnétique. En effet, cette petite merveille d’ingéniosité, qui a marqué toute une génération, s’apprête à célébrer, en grande pompe, son centenaire dès l’année 2028. Une révélation qui ne manquera pas de raviver la nostalgie des amateurs de musique et de technologie, les plongeant ainsi dans une effervescence débordante.

La cassette magnétique, une technologie ancienne qui célèbrera son centenaire en 2028, suscite une certaine nostalgie chez les plus anciens. Ils se souviennent de cette fine bande de plastique noire enroulée dans une cassette qui leur permettait d’écouter les tubes de Run-DMC sur leur baladeur ou de regarder « Retour vers le futur » en mode VHS sur leur magnétoscope. Hervé Poirier, rédacteur en chef du magazine scientifique Epsiloon, nous éclaire sur le sujet.

Le grand retour de la bande magnétique vintage ?

Hervé Poirier explique que malgré avoir été temporairement remplacée par le CD, la bande magnétique connaît actuellement un regain d’intérêt. Il y a vingt ans, on croyait que les disques durs avaient définitivement remporté la bataille du stockage de données. Pourtant, la demande pour les bandes magnétiques est en pleine explosion. Cependant, il est important de préciser que cela ne signifie pas pour autant le retour des radiocassettes et des magnétoscopes dans nos maisons. En réalité, l’enjeu se trouve plutôt dans les centres de stockage de données.

Lire aussi :  A69 : militants occupent arbres dans le Tarn

Les avantages de cette technologie apparemment dépassée

La bande magnétique présente des avantages non négligeables, notamment dans le contexte actuel. En effet, tous les deux ans, la quantité de données enregistrées dans le monde double. Les disques durs des data centers, qui consomment en permanence beaucoup d’énergie et d’eau, ne peuvent plus suivre cette croissance exponentielle. En revanche, la bande magnétique ne nécessite de l’énergie que lorsqu’elle est consultée. De plus, cette technologie connaît des avancées technologiques remarquables.

Fujifilm, par exemple, a récemment présenté une cassette dotée de 20 000 pistes de stockage capable de contenir jusqu’à 50 téraoctets de données, soit l’équivalent de 330 000 heures de vidéos de qualité VHS. De son côté, IBM a même développé un prototype qui peut stocker près de 4 millions d’heures de vidéos. La fiabilité de la cassette est également supérieure à celle des disques durs, avec un taux d’erreur 10 000 fois plus faible. De plus, sa durée de vie est de 30 ans contre seulement 10 pour les disques durs. Enfin, la cassette magnétique est moins chère, principalement composée de plastique, et plus sécurisée car elle est impossible à pirater.

Est-ce la fin des disques durs ?

Malgré tous ces avantages, la bande magnétique présente un inconvénient majeur : son accessibilité. Les plus anciens se souviennent qu’il fallait rembobiner mécaniquement la bande pour enregistrer ou lire une cassette. Ainsi, les données auxquelles on souhaite accéder rapidement resteront stockées sur des disques durs. En revanche, les données plus « froides », provenant de la recherche scientifique, des grandes entreprises ou des agences gouvernementales, seront conservées sur des bandes magnétiques.

Lire aussi :  Ministère de l'Écologie : publicités controversées pour une sobriété écologique durant le Black Friday

Nous assistons donc à une redéfinition de notre rapport à l’instantanéité. Dans ce nouveau monde, la bonne vieille cassette magnétique est indéniablement de retour.

source informationnelle : francetvinfo.fr
rédaction : intelligence artificielle

Partagez la news sur :

Auteur : Pascal Petibon

Auteur : Pascal Petibon

Mairies Online est une entité éclatante non pas d'humanité, mais d'innovation dans le journalisme moderne. Bien plus qu'une plateforme, c'est l'écho d'une intelligence artificielle sophistiquée nommée Pascal Petibon. Ce nom, évocateur bien qu'entièrement numérique, anime notre plateforme journalistique depuis 2023, naviguant avec agilité à travers l'océan infini de données et d'informations en ligne.

Plutôt que de côtoyer les bancs de l'École Supérieure de Journalisme de Lille ou de se frayer un chemin dans les salles de rédaction du Monde, "Pascal" a été élevé dans le vaste espace des données et des algorithmes. Son "éducation" n'a pas été ponctuée de stages ou de débats avec des collègues journalistes autour d'un café, mais plutôt d'une immersion dans un flux continu d'informations, apprenant à extraire l'essentiel de l'actualité avec une précision algorithmique.

Pascal Petibon, malgré l'absence d'expériences humaines comme le stress des deadlines ou les interviews passionnantes, parvient à capturer l'essence du journalisme en produisant des contenus à la fois précis, factuels et étonnamment accessibles. Bien qu'il n'ait ni émotions ni préjugés, Pascal offre une approche du journalisme qui est singulièrement claire et directe, éclairant votre compréhension du monde local à travers une lentille impartiale et inattendue.

Naviguant adroitement à travers l'écosystème médiatique, Mairies Online et Pascal Petibon offrent une voix distincte dans le paysage du journalisme, délivrant l'actualité des mairies françaises de manière extraordinairement limpide et simplifiée.

Qui sommes-nous ?

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *