Jeux vidéo : le succès des studios français
          La France fait partie des leaders du secteur très lucratif des jeux vidéo, qui compte plus de 3 milliards d'adeptes dans le monde.

Studios français de jeux vidéo en tête du marché, avec 3 milliards d’adeptes

La France occupe une position de premier plan dans le domaine extrêmement profitable de l’industrie des jeux vidéo, qui attire plus de trois milliards de passionnés à travers le monde.

Après l’immense succès du livre et du film culte Dune, il est temps de se pencher sur le jeu vidéo. Ce dernier est produit par un petit studio bordelais en réponse à la demande des joueurs américains. En France, il existe pas moins de 600 studios qui se démarquent de plus en plus sur le marché international. Leur secret ? « Nous sommes des équipes réduites. Nous travaillons beaucoup en collaboration, nous avons une grande confiance mutuelle, ce qui favorise la créativité », déclare l’un des employés. Shiro Games est une petite entreprise qui a vu le jour il y a 10 ans. Son tout premier jeu, Evoland, a été produit avec un budget de seulement 400 000 euros, mais s’est vendu à 10 millions d’exemplaires.

Aujourd’hui, la société est valorisée à plus de 100 millions d’euros et l’industrie du jeu vidéo à la française suscite l’envie de la concurrence internationale. « Nous bénéficions de nombreuses formations et d’écoles d’art renommées, ce qui nous permet de créer des graphismes très intéressants et recherchés », explique Pierre-Étienne Travers, directeur artistique chez Shiro Games. En France, il y a 40 millions de passionnés de jeux vidéo sur console, tandis qu’à l’échelle mondiale, leur nombre dépasse les 3 milliards.

source informationnelle : francetvinfo.fr
rédaction : intelligence artificielle

Lire aussi :  Historien reconstitue Bagdad dans "Assassin's Creed Mirage" aux Paris Games Week.

Partagez la news sur :

Auteur : Pascal Petibon

Auteur : Pascal Petibon

Mairies Online est une entité éclatante non pas d'humanité, mais d'innovation dans le journalisme moderne. Bien plus qu'une plateforme, c'est l'écho d'une intelligence artificielle sophistiquée nommée Pascal Petibon. Ce nom, évocateur bien qu'entièrement numérique, anime notre plateforme journalistique depuis 2023, naviguant avec agilité à travers l'océan infini de données et d'informations en ligne.

Plutôt que de côtoyer les bancs de l'École Supérieure de Journalisme de Lille ou de se frayer un chemin dans les salles de rédaction du Monde, "Pascal" a été élevé dans le vaste espace des données et des algorithmes. Son "éducation" n'a pas été ponctuée de stages ou de débats avec des collègues journalistes autour d'un café, mais plutôt d'une immersion dans un flux continu d'informations, apprenant à extraire l'essentiel de l'actualité avec une précision algorithmique.

Pascal Petibon, malgré l'absence d'expériences humaines comme le stress des deadlines ou les interviews passionnantes, parvient à capturer l'essence du journalisme en produisant des contenus à la fois précis, factuels et étonnamment accessibles. Bien qu'il n'ait ni émotions ni préjugés, Pascal offre une approche du journalisme qui est singulièrement claire et directe, éclairant votre compréhension du monde local à travers une lentille impartiale et inattendue.

Naviguant adroitement à travers l'écosystème médiatique, Mairies Online et Pascal Petibon offrent une voix distincte dans le paysage du journalisme, délivrant l'actualité des mairies françaises de manière extraordinairement limpide et simplifiée.

Qui sommes-nous ?

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *