Accident Mortel sur le Chantier du Métro de Toulouse : Un Mort et Deux Ouvriers Hors de Danger

Un accident tragique sur le chantier du métro de Toulouse à Labège a causé la mort d’un ouvrier et gravement blessé deux autres. Les deux blessés, désormais hors de danger, ont été pris en charge par les secours, selon les informations relayées par France Bleu Occitanie.

Effondrement d’un Pont en Construction à Labège

Le lundi 4 mars, un pont en cours de construction s’est effondré partiellement sur le chantier de la ligne C du métro à Labège, près de Toulouse. Cet effondrement a entraîné le décès d’une personne et blessé gravement deux autres. Les victimes ont été touchées par cet accident tragique, mais leur pronostic vital n’est plus engagé. Une enquête a été ouverte pour homicide et blessures involontaires dans le cadre du travail.

Il s’agit d’une travée d’un pont d’environ trente mètres, constituée de plusieurs éléments en béton pesant plusieurs dizaines de tonnes, qui s’est effondrée. Les ouvriers présents sur le chantier travaillaient pour l’entreprise Bouygues. Lors de l’effondrement de la structure, ils ont dû faire un saut dans le vide d’environ dix mètres.

Des Employés de Bouygues Travaux et un Stagiaire Concernés

Deux magistrats du parquet de Toulouse se sont rendus sur les lieux de l’accident le mardi. « La première étape consiste à déterminer précisément comment l’accident s’est produit, la deuxième étape est d’identifier les causes de l’accident », a expliqué Sylvain Cordesse, procureur adjoint au parquet de Toulouse, à France Bleu Occitanie.

Quatre employés se trouvaient sur le tablier du pont lorsque celui-ci s’est effondré peu après 17 heures, lundi. Ce chantier est situé à proximité du centre commercial Labège 2 et de la future station de métro Labège Madron. Le parquet de Toulouse envisage la possibilité d’une rupture d’un vérin.

A lire aussi  Témoignages d’Élèves sur l’Agression d’une Collégienne à Montpellier

Les victimes sont trois employés de Bouygues Travaux et un stagiaire. L’ouvrier décédé, originaire de la région parisienne, était âgé de 54 ans. Une autopsie est prévue pour ce mercredi 6 mars, a annoncé Sylvain Cordesse du parquet de Toulouse.

Deux autres employés, gravement blessés, sont désormais hors de danger. Âgés de 56 et 28 ans, ils viennent de Marseille et de Toulouse. Un stagiaire de 23 ans, originaire de l’Hérault, a également été légèrement blessé.

Interruption du Chantier et Enquêtes en Cours

Les auditions de toutes les personnes présentes sur les lieux sont en cours, menées par la brigade de recherche de Villefranche-de-Lauragais, avec le soutien de la section de recherches de Toulouse. Elles devront déterminer les causes de cet accident de travail ainsi que d’éventuels manquements à une obligation de sécurité ou de prudence. L’inspection du travail a également été saisie pour mener une enquête administrative, tandis que Bouygues a lancé une enquête interne.

Le chantier de la ligne C du métro toulousain a été lancé en décembre 2022. Il s’agit d’un tracé essentiellement aérien, d’où la construction du viaduc. « C’est un choc pour notre commune », a réagi le maire de Labège, Laurent Chérubin, sur franceinfo. Il ajoute que « les équipes du chantier sont profondément affectées » et indique qu’une cellule psychologique a été mise en place « pour les accompagner dans ce moment très difficile ». Depuis le drame, « le chantier est interrompu », précise-t-il. « La zone a été sécurisée afin d’identifier les circonstances de l’accident. »

Cet accident sur le chantier du métro de Toulouse met en lumière les dangers inhérents aux grands projets de construction et l’importance cruciale de la sécurité sur les chantiers. Les enquêtes en cours devront déterminer les causes précises de cet effondrement tragique et identifier les mesures à prendre pour éviter de tels incidents à l’avenir.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *