250 Ouvriers Chinois s’Installent dans un Village du Pas-de-Calais pour un Projet Industriel

Le pittoresque village de Cléty dans le Pas-de-Calais se prépare à accueillir 250 ouvriers chinois dans le cadre d’un ambitieux projet industriel visant à réduire les émissions de carbone de la cimenterie Eqiom de Lumbres. Ces travailleurs, mobilisés pour deux ans, joueront un rôle crucial dans la mise en place de dispositifs de capture de CO2, un effort déterminant pour la décarbonation du site.

Un Projet de Décarbonation Ambitieux

Situé à proximité de Saint-Omer, le village de Cléty, qui compte 800 habitants, verra sa population augmenter considérablement avec l’arrivée de ces ouvriers chinois. Ce projet, mené par l’entreprise chinoise CBMI, implique la construction d’un nouveau four essentiel pour la capture et la séquestration du CO2 émis lors de la production de ciment. Ce CO2 sera ensuite stocké dans les profondeurs de la mer du Nord, un processus novateur visant à réduire l’empreinte carbone de l’industrie cimentière.

Aménagements pour les Travailleurs Chinois

Pour accueillir ces 250 ouvriers chinois, une infrastructure provisoire, surnommée « base vie », sera mise en place à huit kilomètres de la cimenterie. Cette installation comprendra des bungalows confortables, une salle de détente, et une cantine. Un service de bus dédié assurera la liaison quotidienne entre leur lieu de résidence et l’usine de Lumbres. En plus de leur travail, les ouvriers auront l’occasion d’explorer les environs grâce à un minibus mis à leur disposition durant les week-ends.

Réactions Locales

La nouvelle de cette installation a surpris le maire de Cléty, Serge Lavogez, ainsi que les habitants du village. Lors d’une réunion d’information tenue lundi, le maire a exprimé sa surprise : « J’ai cru que c’était une blague […] c’est la surprise, c’est pas facile à expliquer aux gens ». Cette information relayée par France Bleu Nord a suscité des réactions mitigées parmi la population locale, certains habitants étant perplexes face à l’arrivée soudaine de ce contingent d’ouvriers étrangers.

A lire aussi  Fausse information : Le New York Times n'a pas appelé Trump à se retirer de la présidentielle

Retour à la Normale en 2026

À l’issue des deux années prévues pour les travaux de décarbonation, les ouvriers retourneront en Chine, les bungalows seront démontés et le terrain sera restitué à son état initial. Ce projet, bien que temporaire, marque une étape importante dans la transition écologique de la région, tout en apportant une transformation notable à la vie du village de Cléty.

L’arrivée des ouvriers chinois et la mise en place de cette base vie témoignent de l’ampleur des efforts déployés pour atteindre les objectifs de réduction des émissions de carbone. Ce projet pourrait servir de modèle pour d’autres initiatives similaires à travers le monde, mettant en avant la collaboration internationale et les innovations techniques dans la lutte contre le changement climatique.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *